Vous Sentez-vous Protégé Contre des Attentats à Maurice ? Moi Non !


Que l’on dise que c’est la faute à la Police si les crimes violents à Maurice ont augmenté, est une ânerie ! Que l’on essaie de faire croire que rétablir la peine de mort fera baisser le taux de criminalité, c’est un faux débat foncièrement proposé par des politiques, dans le but de faire diversion, en jouant sur la corde sensible de l’empathie, alors que certaines grosses enquêtes patinent dans la gadoue.

Tout le monde sait que le rétablissement de la peine de mort à Maurice, sonnera comme un désastre économique… comme l’avilissement de l’image de notre nation, et la décrédibilisation de notre République démocratique (retrait quasi certain et immédiat des aides européennes ou américaines ). 

To Serve and Protect the Innocent !

Qu’on se le dise ! Même le meilleur policier au monde n’aurait jamais pu arrêter l’horrible “viol et assassinat” d’Eleana Gentil ou l’assassinat de Nadine Dantier ou les viols de Sandra O’reilly. Qu’on le veuille ou non, aucun policier, sauf peut-être pour le Paul Anderton de la section Precrime de Minority Report, n’a la capacité de protéger la société des dérapages de ses psychotiques ou de ses détraqués (qu’elle a le malheur de produire en masse). Au contraire, il se met des fois, lui-même, en danger.

Si normalement, on dit que la Police est là, “to Serve and Protect”, elle a surtout la mission d’attraper de présumés coupables sur la base de présomptions solides, de les traduire en justice afin de répondre aux attentes des victimes et de leurs familles. A Maurice, quasiment 90% des crimes sont résolus, et comme dans toutes les bonnes Polices du Monde, subsiste aussi, ici, un pourcentage acceptable de “Cold Cases”.

Pour nous protéger comme il se doit, notre police a l’obligation de prévenir, d’anticiper et de se montrer imposante et intraitable… “to deter”, en Anglais. Pour cela, il lui faut être moderne, indépendante, hyper-entraînée, au service d’un peuple, et non à celui d’un pouvoir, dans des conditions de sécurité optimales, délestée de ses chefs abusivement narcissiques. (les meilleurs chefs de troupes sont souvent narcissiques. Ceux qui le sont de manière abusive, deviennent des dictateurs !)

Confiance… Mais pas Trop !

Oui, c’est vrai, je dois l’avouer… Mon indice de confiance dans la police de mon pays est remonté, surtout depuis l’arrestation de l’ex premier ministre Navin Ramgoolam et la saisie de Rs 220 millions de ses coffres personnels… même s’il y existe des relents de vendetta politique émanant des hautes sphères du pouvoir en place… même s’il y a eu ensuite, l’affaire Toofanny…

Cette confiance, de mon point de vue, ne s’arrête malheureusement, qu’à la capacité de la Police Mauricienne à gérer le trafic, ou à faire traverser les écoliers dans les passages cloutés… pour éviter les accidents ! Je crains même qu’elle ne soit pas vraiment en mesure de nous protéger des vrais menaces modernes qui pèsent sur nos vies de citoyens démocrates. Je m’explique :

PARENTHÈSES :

[ En fait, si j’étais à la place de l’actuel Leader de l’Opposition Parlementaire, j’en aurai fait une affaire d’une extrême urgence. Mais bon… je ne suis pas parlementaire et je n’ai que mon blog bilingue, pour partager mes craintes et mes interrogations. ]

Le 27 avril 2015, d’une source française fiable, tombait dans mes oreilles l’information des autorités françaises selon lesquelles il existerait de réels risques d’attentats djihadistes dans la région Océan Indien. En demandant plus d’infos, je me suis entendu dire que contrairement aux départements français de l’Océan Indien, trois des îles-vanille étaient sérieusement concernées par cette alerte : Maurice, Seychelles, Comores. La Réunion et Mayotte qui accueillait George Pau Langevin, Ministre français des Outre Mer, étant selon toute vraisemblance, déjà en mode vigie-pirate depuis l’attentat déjoué de la semaine d’avant.

J’ai ensuite écouté les radios, feuilleté quelques journaux, mais pas grand’chose ! Seulement une petite annonce vite-faite et quelques interlignes… Pas de quoi fouetter un chat comme dirait l’autre. La sécurité a été renforcée, à l’aéroport de Plaisance, selon les journaux réunionnais… Mais rien d’officiel issu du territoire mauricien… Ni du gouvernement, ni de la Police ! Et pourtant… La globalisation et les événements terroristes de Nairobi, de Bombay, de Sydney, de Bali aurait du nous enseigner que les guerres aussi s’exportent très bien en des lieux ou l’on s’attend le moins. Nos gouvernants auraient du savoir que la meilleure des préventions reste encore une communication franche, transparente et choisie.

Serve Qui ? Protect Qui ? Comment ? Avec Quoi ?

Je vous raconte tout cela pour partager mes craintes et mes soucis par rapport aux silences du gouvernement et surtout du Ministre Raj Dayal, fameux défenseur de la prévention musclée (j’en parle parce qu’il m’a déjà exposé ses théories, lors d’une rencontre). C’est une, parmi de multiples autres raisons, qui me font penser que la Police mauricienne ne sera pas a la hauteur d’un événement terroriste. Si c’en était autrement, on aurait déjà vu un renforcement de la présence policière dans des lieux publics ou même des patrouilles de l’armée de notre bon vieux SMF, dans les alentours de nos “landmarks”. La menace est hautement plausible et nous a Maurice nous le savons.

Ici à l’Île Maurice, ce ne sont pas les cibles qui manquent : Ambassades Indienne, Française, Anglaise et Américaine, Hôtels de luxe, Discothèques, Centres Commerciaux, Ecoles etc… Et c’est vrai ! Dans la logique terroriste, si la sécurité est hyper-renforcée dans les principaux pays-cibles, l’attaque des intérêts de ces derniers, sur d’autres territoires alliés est une option des plus rentables. La vérité est que ce type d’alerte doit etre pris au sérieux, d’autant plus qu’elle provient du Quai d’Orsay !

Serai-je paranoïaque ? Suis-je en train de me faire un délire à la Jack Bauer ? Je ne crois pas… NON !  Les risques sont réels et je me rends juste compte que nos policiers sont sous-équipés, sous-entraînés, sous-protégés, sous-armés, sans gilets pare-balle. Me tromperai-je peut-être ? Je l’espère… mais entre-temps, j’arrive bien à comprendre le raisonnement d’un fonctionnaire de police non-syndiqué qui, se sachant vulnérable, ne voudra jamais prendre le risque d’interpeller un loustic djihadiste suspect, de son propre chef.

Comment donc se sentir en sécurité dans ces conditions ? Comment faire confiance ? Si vous en avez le début de réponse, faites signe… sinon priez pour que jamais n’explose, ici, une bombe propre ou sale… Priez pour que l’on détecte ces fous de Dieu a leur descente d’avion… Priez pour que nous ou nos enfants ne marchions jamais avec la peur au ventre dans les rues de notre capitale.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s